De la forêt au plancher

Je suis une fille de ville assumée et bien dans un environnement où la vie va vite et où le bruit de fond est omniprésent. Mais sortez-moi de la ville et je me découvre des racines profondes, un attachement à la terre qui nous nourrit, nous habille et nous aide à faire des abris qui nous protègent des intempéries, des maisons chaleureuses, confortables et avec du style.

J’ai donc accepté avec beaucoup d’engouement l’invitation de Home Depot d’aller visiter l’un de leurs fournisseurs québécois de planchers de bois franc, dans la belle campagne de l’Outaouais.  Pour m’évader, le temps d’une journée, de la ville mais surtout pour apprendre comment des essences de bois locales sont transformées pour devenir un plancher. Parce que ça j’en ai vu un et puis un autre, mais jamais je ne me suis vraiment posé la question sur comment c’était fait.

C’est donc par une belle journée chaude et humide (rappelez-vous de cette météo, elle sera bientôt importante) que Johanne Guérin, une formidable employée de la compagnie, et moi avons entrepris la route vers Papineauville. Parlant de la compagnie, j’ai appris que Lauzon – Planchers de bois exclusifs inc. a acquis Planchers Dubeau en 2001. Lauzon est une entreprise fondée en 1985 par Monsieur David Lauzon et dont il est toujours le propriétaire unique. Cette entreprise est un employeur important dans tous les villages où sont situées ses usines: St-Sixte, Papineauville, Thurso, St-Norbert & Maniwaki. Déjà, je suis impressionnée. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un beau succès québécois qui aide les communautés à prospérer.

La forêt

Mais revenons aux planchers… et à notre météo. Nous avons donc débuté la visite à St-Sixte, à 20 minutes de Papineauville dans une forêt appartenant à la famille Lauzon et où Michel, le gardien forestier, nous a expliqué le processus de “cueillette” des arbres qui deviendront plancher. Les mouches noires et moustiques étaient au rendez-vous, je peux vous le dire, et c’est peut-être le seul moment de la journée où je me suis ennuyée de ma ville en macadam. Vive le Deet (Merci Johanne)!  Les cheveux attachés, les manches remontées pour ne pas avoir trop chaud et le chasse-moustique abondamment appliqué, c’est là que j’ai appris que la compagnie possède et gère des terres forestières qui s’étendent sur deux millions d’acres, la majeure partie d’entre elles en Outaouais. La saine gestion de la forêt, fondée sur un cycle de 25 ans, nous garantit une sécurité d’approvisionnement en matières premières renouvelables et de la meilleure qualité.

“Au cours de notre cycle de 25 ans, nous utilisons moins de 30 % des arbres sur une superficie de 2,5 acres afin de favoriser la croissance de jeunes pousses. En permettant aux arbres plus jeunes et plus vigoureux de pousser, de par notre méthode de culture en jachère et nos processus de jardinage, nous nous assurons de garder la forêt en meilleure condition pour les générations à venir.” – Michel le gardien forestier & Planchers Lauzon

Les arbres surtout utilisés pour la fabrication de planchers sont: l’érable à sucre (et non argenté) pour sa dureté, le chêne rouge & le merisier bien que la forêt regorge d’autres espèces qui ne sont pas gaspillées mais plutôt cueillies à d’autres fins soit la fabrication de mobilier ou les pâtes et papier avec qui l’entreprise familiale possède des ententes.

La scierie

La balade en forêt terminée, nous voici maintenant à la scierie de Thurso où nous assistons à la première étape de la transformation des arbres. Casque orange “Home Depot” sur la tête, j’ai vu un casse-tête incroyable de convoyeurs menant à des scies immenses vers d’autres convoyeurs, du triage, encore des scies et ainsi de suite. Un système de passerelles en hauteur nous a permis de passer d’une machine à l’autre sans risque de blessure mais ce n’est pas la seule raison de leur existence. Le fait que toute la circulation se fasse en hauteur permet de récupérer toute la sciure de bois qui tombe au cours des nombreuses interventions et qui est ensuite récupérée pour fabriquer des granules de bois pour le chauffage, une autre compagnie appartenant à Lauzon. Ici, rien ne se perd.

Les séchoirs

De retour à Papineauville nous avons ensuite visité les séchoirs à bois. Une fois coupé en planches, le bois est laissé à l’extérieur pour une première phase de séchage naturel avant d’être introduit dans d’immenses séchoirs où l’humidité et la chaleur sont tellement intenses que j’ai à peine pu y mettre le pied 2 secondes, encore moins vous divertir d’une photo. La madame avait de la brume dans ses lunettes je peux vous le dire! Ça n’a l’air de rien mais cette étape est cruciale et demande beaucoup de précision car un bois trop humide pourrait se déformer alors qu’un bois trop sec craquerait.

La Vision & la finition

Les planches sèches passent de nouveau dans une série de convoyeurs et de scies de finition, sous l’oeil aguerri de leur Vision, des machines-robot ultra avancées qui font la fierté de l’entreprise québécoise. Le bois est trié mécaniquement et manuellement pour ainsi s’assurer de la qualité de chaque pièce qui en sort, les tenons et mortaises qui s’emboitent parfaitement, sont coupés dans les planches jusqu’à ce que finalement des palettes entières de planches parfaites soient envoyées à la finition où différentes teintures et finis sont appliqués pour satisfaire les goûts des consommateurs chez les détaillants dont Home Depot. D’ailleurs, j’ai hâte à l’arrivée d’un nouveau produit d’érable couleur Safari, au look oxydé par un processus spécial pour faire sortir ses notes minérales et grisonner (sans teinture) le bois. Le résultat est magnifique.

 

Vous le savez j’aime toujours encourager un produit québécois quand je peux et j’ai découvert dans les Planchers Dubeau non seulement un produit tendance et de haute qualité mais aussi une grande famille de gens dévoués et amants de la nature et ça, ben ça fait mon bonheur.


Colorantic : Une peinture vintage à la craie + un concours

Après 65 émissions de Sauvez les Meubles & dix de Marché Conclu derrière la cravate, je pense que ce n’est plus un secret si je vous dit que transformer des meubles c’est plus qu’une passion pour moi, c’est une occupation. Ceci étant dit, j’aime travailler avec les bons outils pour m’assurer que mes transfos soient réussies. Ajoutez cela au fait que je préfère toujours, lorsque possible, acheter local et vous avez là une recette idéale pour déjà apprécier ma plus récente découverte: Colorantic™ peinture vintage.

J’ai découvert cette peinture il y a quelques mois seulement, alors que sa fondatrice Marianne est venu me parler de la gamme de peinture.

Lors de notre rencontre j’ai appris 5 choses :

Les peintures ne sont pas toutes égales

J’étais sous l’impression que toutes les peintures dites crayeuses étaient faites de craie, mais j’ai appris que certaines étaient composées d’un mélange de peinture et de plâtre de Paris alors que d’autres contenaient de l’argile ce qui faisait en sorte que la peinture se sépare et ne s’applique pas de façon aussi uniforme, n’a pas une texture aussi crémeuse et ne rend pas un fini aussi mat.

La texture de la peinture Colorantic™ est plus couvrante qu’une peinture régulière, ce qui permet l’application en seulement deux couches. En contre-partie, celle-ci est fabriquée avec une base de craie, d’eau et d’autres matériaux consciencieusement choisi afin d’être conforme aux normes de Santé Canada.

Un petit sablage c’est vraiment mieux

Vous avez peut-être déjà entendu que telle ou telle peinture ne nécessitait aucune préparation et que vous pouviez l’appliquer sur toutes les surfaces sans préparation. En théorie c’est tout à fait possible mais par expérience c’est vraiment mieux de sabler légèrement la surface à peindre surtout si celle-ci est enduite d’un vernis lustré. Un nettoyage au T.S.P. est aussi important pour dégraisser la surface et bien la préparer à recevoir la peinture. Ça prend un petit moment à faire, mais les résultats vont être beaucoup plus durables à long terme.

C’est une peinture canadienne

Colorantic™ est une peinture à la craie fabriquée au Canada qui a été spécifiquement conçue pour raviver vos meubles en leur donnant un aspect mat. Créée par deux entrepreneurs originaires du Québec, cette nouvelle entreprise connaît une belle croissance et compte plusieurs marchands répartis à la grandeur de la province. Ceci étant dit ils sont toujours à la recherche de nouveaux marchands afin de répondre à une demande grandissante des clients. Vous pouvez suggérer à votre marchand local de tenir la ligne pourquoi pas.

Elle est verte

Les colorants contiennent qu’une infime partie de COV, ce qui fait de cette peinture une peinture idéale pour l’environnement. Cette peinture à base d’eau est facilement lavable pour vos mains et en plus s’étend comme une crème. On aime on aime! En plus, encourager un produit canadien est certes un plus pour l’économie locale mais aussi pour Mère Nature puisque celui-ci n’a pas besoin de voyager de longues distances, au delà des océans, pour se retrouver dans votre salon. Et puis finalement elle est verte car elle vous permet de réinventer vos vieux meubles et de leur donner une seconde vie. Tada!

Les noms sont super imagés

J’ai aussi découvert un petit détail fort charmant en me familiarisant avec la gamme, c’est que toutes les couleurs ont un nom vraiment imagé et charmant. Jardin d’été, Truffe d’êté, Corde à linge, Verger de pommes, Kiwi, Boule de coton, etc… On est d’accord que ça donne envie de peindre non? Ah oui et une dernière chose, la gamme ne compte pas que de la peinture mais aussi des vernis mats, de la cire claire et teintée, des glacis et aussi des peinture métalliques avec lesquelles expérimenter.

Maintenant pour la portion du concours. Je suis super contente de collaborer avec la marque canadienne pour vous offrir un super beau prix qui vous permettra d’entreprendre un projet de transformation d’un, ou plusieurs, meubles.

À gagner

Un panier cadeau de 100$ d’articles de peinture Colorantic™ au choix de la personne gagnante.

Pour participer en 2 étapes

  1. Aimer la page Facebook de l’entreprise + celle du Répertoire Déco.
  2. Laissez un commentaire ici même sur le blogue en identifiant votre couleur préférée.

Et pourquoi pas taguer vos amis(es) sur Facebook pour qu’ils puissent aussi participer. C’est une idée mais ce n’est pas obligatoire comme participation.

Règlements

Ce tirage est ouvert aux résidents canadiens. Le tirage sera fait au hasard avec random.org parmi les personnes ayant laissé un commentaire sur le blogue. Les commentaires laissés sur Facebook ne sont pas acceptés comme participation. Seuls les commentaires laissés ici sur le blogue seront comptés. Le tirage sera fait le 1er juillet prochain.

 

Ce billet est commandité mais les propos exprimés sont ceux du Répertoire Déco.

photos: 1 |2 à 6


DIY : Des dessins partout pour le meilleur papa du monde

Pour la fête des pères, voici un bricolage vraiment simple, super attachant et venu tout droit du cœur. Une activité rigolote à réaliser en famille!

Mon ami Marc célèbre sa première Fête des Pères et pour l’occasion j’ai réalisé un bricolage en son honneur. Afin de le représenter dans toute sa splendeur de papa extraordinaire, je me suis inspirée qu’il soit illustrateur de profession pour me prêter au jeu des dessins. J’aurais pu faire un cahier, construire une guirlande ou encore afficher les dessins un peu partout dans sa maison, mais j’ai décidé de fabriquer un mobile pour que bébé Gaspard puisse s’émerveiller de curiosité en pensant à son meilleur papa du monde.

Les matériaux

C’est l’heure du bricolage! Du papier à dessin, du papier de construction, du papier d’emballage métallisé pour un effet brillant, des crayons de couleurs, des sharpie paint, de la colle en bâton, etc. Des ciseaux, du fil à broder et/ou de la corde (ici de coton) et pour réaliser le mobile; des baguettes en bois, des billes de bois, des brillants, de la colle chaude.

Réalisation

Première étape; trouver des idées pour illustrer le meilleur papa au monde! Comme bébé Gaspard est encore trop jeune pour s’exprimer, j’ai demandé la complicité de notre groupe d’ami pour chercher des mots-clés; beurre de peanut, une navette spatiale, la science, les jeux de sociétés, une montre-calculatrice, etc. Ensuite, laissez-vous aller avec vos crayons. J’ai parfois dû chercher des images sur internet pour m’aider à comprendre certaines formes (un dinosaure long-cou ça ressemble à quoi?). J’ai ensuite coloré les dessins puis je les ai découpés et collés sur un carton de construction colorés pour les solidifier et les rendre plus intéressant recto-verso. Comme mon idée est ensuite d’en faire un mobile, j’ai collé les images sur un bout de fil avec un point de colle chaude, que j’ai ensuite sécurisé avec un brillant. J’ai aussi collé un papier métallique à l’endos pour varier la luminosité afin de capter l’attention du bébé. J’ai finalement attaché le tout sur des baguettes en bois avec le fil de coton que j’ai orné de quelques billes de bois.

Conseil de pro : quand on découpe, on tourne le papier et et on garde les ciseaux droits! Cela évite de se tordre un poignet et ça aide à faire des coupes plus nettes.

Et voilà un joli mobile à l’image de papa Marc!

Pour mon propre papa j’aurais dessiné; un marteau, un voilier, une canne à pêche, une vieille jaguar, etc. Et vous?

Bonne fête des pères à tous les meilleurs papas du monde!

Audrey est fleuriste accomplie, à son compte, depuis 2014. À tous les mois, elle vous proposera un DIY original et simple à essayer à la maison.  « J’aime travailler les fleurs en ayant une approche plus saisonnière et locale lorsque possible, en favorisant la réutilisation de matériaux seconde-main. » – Audrey St-Laurent { Nous aussi on aime ça! }


Inspiration: idées déco pour pendre la crémaillère!

déco, guirlandes, diy

Pendre la crémaillère. Une tradition qui date de si longtemps qu’on se souvient à peine de son origine. Au Moyen-Âge, la crémaillère servait à accrocher une marmite au-dessus d’un feu. Son installation signifiait la fin des travaux de construction d’une maison et donc, une raison de célébrer. Comme nous n’avons plus de marmite (en tout cas, je parle pour moi!), seulement la signification de l’événement est restée au fil du temps.

C’est souvent une raison, bien valable, de remercier ceux qui nous ont aidé à déménager, de célébrer notre nouveau chez-soi et de faire le tour du propriétaire à toutes personnes franchissant notre porte! Yeah! Comme le 1er juillet arrive à grands pas, voici quelques idées pour votre pendaison de crémaillère qui suivra.

Avant toute chose, je conseille de choisir un thème afin d’avoir un fil conducteur dans vos DIY et même, pourquoi pas, vos activités dans la soirée s’il y a lieu!

Idées pour le centre de table

Je suis coupable! Je suis une crazy plants lady et comme les plantes retrouvent leur place en décoration encore une fois cette saison, beaucoup de mes idées en sont inspirées.

Puisque c’est l’été, un look inspiré des tropiques peut amener beaucoup de chaleur à une table!

J’adore l’idée de peindre les feuilles d’ananas. C’est facile à faire. L’ananas peut encore être mangé après. Et, surtout. C’est super beau!

diy, centre de table, déco

Pour un look plus moderne et épurée, peindre seulement quelques feuilles et les mettre dans un pot ou simplement sur la table où les bouchées seront disposées fera amplement l’affaire! Simple comme tout et le rendu est sublime!

diy, déco, plantes

diy, décos, plantes, recevoir, crémaillère

On peut aussi déposer des citrons tranchés dans un grand vase transparent rempli d’eau ou utiliser des fleurs, des chandelles… Bref, toutes les idées sont bonnes pour égayer une table.

Idées de guirlandes

J’adore les guirlandes! C’est très festif et ça complète bien la thématique de votre soirée.

J’aime beaucoup l’idée des sucettes glacées pour l’été. Seulement à faire des rouleaux avec du papier ou peindre de vieux rouleaux de papier de toilette et le tour est joué!

guirlandes, sucettes glacées, diy, crémaillère, party

Pour un look plus boho et chic, on peut faire des pompons en papier de soie et les suspendre un peu partout.

boho, diy, guirlandes, crémaillère

Toujours dans mon concept de crazy plants lady (j’ai abusé un peu, je m’en excuse!), on peut aussi faire un guirlande de feuilles à partir de différentes couleurs de papier!

diy, feuilles, guirlandes, crémaillère

Idées en rafale pour une crémaillère réussie

Si vous avez une entrée asphaltée, vous pouvez aussi utiliser des pochoirs et faire des dessins à la craie. Il ne faut pas non plus oublier de bien éclairer votre espace extérieur, car l’été, vous serez plusieurs à vouloir prendre de l’air frais un peu! Ce peut être d’ailleurs un autre bon endroit pour accrocher vos guirlandes.

Pour conserver un petit souvenir de cette fête, vous pouvez utiliser un grand tableau ou un carton que vous encadrerez plus tard pour laisser les gens vous écrire des souhaits pour votre nouvelle demeure.

Vous sentez-vous inspirés pour votre pendaison de crémaillère?

Sophie-Rose c’est notre bricoleuse-créative de Québec. Elle vous fait découvrir ses coups de coeur de la Capitale ainsi que ses projets créatifs du macramé à la peinture en passant par la broderie et le tissage.

Photos: 12 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7


Deux consultations et un Patrick Morin

Il y a quelques semaines, l’entreprise familiale Patrick Morin a demandé la collaboration de deux blogues d’exception: Déconome  & la Récréation pour lancer un grand concours. Des centaines de personnes se sont inscrites dans l’espoir de gagner 1000$ à dépenser en magasin ainsi qu’une consultation personnalisée avec moi pour les aider à débuter leur projet réno & déco.

Quelques semaines plus tard, nous voilà à la plus récente succursale du centre de rénovation à Saint-Eustache, pour discuter, aiguiller et conseiller les deux magnifiques gagnantes. Je vous partage les différents conseils que j’ai offerts à chacune lors de leur consultation individuelle.

L’inspiration

La cuisine Farmhouse de Mélissa

Mélissa est une maman de deux enfants. Lumineuse et pétillante avec ses jolis cheveux rose pâle, j’ai tout de suite compris que cette jeune femme en “avait dedans”. Gagnante du blogue La Récréation, Mélissa s’est inscrite avec l’idée de transformer sa cuisine qui avait vraiment besoin d’amour.

Elle savait tout à fait ce qu’elle voulait : une cuisine chaleureuse, pratique, et d’un look entre champêtre et rustique-moderne. Ce look, on y réfère souvent comme étant “modern farmhouse”, une version actuelle des cuisines de fermes de la côte est des États-Unis.

Mélissa possède un budget plus que raisonnable pour l’ensemble des travaux à effectuer dans sa cuisine sur lequel je me suis basée pour lui faire mes recommandations.

La cuisine avant

Cabinets : Ils ont vu de meilleurs jours et ont besoin de bien plus que de simplement être repeints. Toutefois, la structure des armoires est encore bonne et sera sauvée. Mélissa travaillera donc avec un ébéniste pour refaire de nouvelles portes d’armoires et tiroirs. Il n’y a pas assez de place pour un îlot central, alors pour rendre la pièce plus intéressante, je lui ai suggéré des armoires deux tons : en érable sur la portion inférieure et blanche pour les portes supérieures.

Comptoir : La qualité et la longévité sont les mots clés pour le comptoir de quartz de couleur anthracite. Je lui ai suggéré de prendre un fini “velours” plutôt que lustré ce qui conférera à la cuisine l’aspect ferme moderne qu’on recherche.

Dosseret : La touche bijou de la pièce. Le dosseret est une excellente façon d’ajouter une touche plus luxueuse tout en respectant le budget total de la pièce parce que la surface à couvrir n’est pas très grande. Mélissa pensait poser des tuiles métro en fait de dosseret, un choix judicieux et intemporel mais aussi beaucoup vu. Je lui ai plutôt proposé des tuiles de marbre hexagonales qui sont disponibles en commande spéciale chez Patrick Morin.

Évier et robinet : Une cuisine de style farmhouse a besoin d’un évier en fonte émaillée ainsi que d’un robinet qui a de la gueule.

Éclairage : L’éclairage actuel est vraiment insuffisant. J’ai donc proposé à Mélissa d’agencer lumières encastrées ultra minces et cette suspension au dessus de l’évier, toutes deux en stock. Dans la salle à manger attenante et ouverte sur la cuisine, Mélissa va se mettre à la recherche d’un lustre en cristal vintage.

Plancher:  Au plancher, des tuiles de terracotta sont une belle façon de compléter le look rustique et champêtre que Mélissa souhaite.

La table de salle à manger : Parce que la salle à manger est ouverte sur la cuisine, il est important que les deux pièces se “parlent” en fait de look. Mélissa va donc peindre avec cette peinture à la craie la table en bois massif antique de sa famille. Les chaises dépareillées qu’il y a autour seront parfaitement imparfaites pour compléter l’ensemble!

L’atelier d’artiste d’Annie

Annie Rodrigue est une artiste de renom {on a d’ailleurs vu une de ses toiles dans la série 13 Reasons Why}. Gagnante du blogue Déconome, Annie m’a fait part du fait qu’elle travaille de chez elle, dans son atelier qui est situé dans le sous-sol de sa maison. Bien qu’il convienne à ses besoins en fait d’espace, la déco et l’aménagement ne sont pas à leur meilleur.

Annie et moi avons discuté de budget pour l’ensemble des travaux et nous avons convenu de l’ordre dans lequel les travaux auraient besoin d’être accomplis afin de pouvoir être faits en étape et ainsi pouvoir être mieux absorbés dans son budget. Bien entendu la carte-cadeau de 1 000 $ de Patrick Morin aidera grandement.

L’inspiration

L’atelier avant

Fenêtres : Les fenêtres sont anciennes et ont besoin d’être changées. Le conseiller qui nous a assisté lors de la consultation a montré plusieurs modèles en commande spéciale qui sont à bon prix.

Rangement : Annie devra démolir le rangement qui prend beaucoup de place dans la pièce et le remplacer par un système d’entreposage et de séchage pour ses toiles, fabriqué de contreplaqué de merisier russe, en vente en feuille de 4’ x 8’, et sur lequel elle posera quatre roulettes comme celles-ci qui permettront de déplacer le meuble au besoin.

Plancher : Annie a déjà en sa possession un lot de plancher de bois franc qu’elle installera en motif à chevrons au sol. J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle ne peint pas sur chevalet mais plutôt à même le sol et donc que le plancher sera éventuellement moucheté de jolies couleurs. Un ajout décoratif créatif intéressant et unique!

Murs : Pour que la pièce laisse vraiment derrière elle son passé de sous-sol semi-fini, Annie doit recouvrir l’isolant qui sert présentement de mur à la pièce, de panneaux décoratifs divers. L’idée est de créer un “patchwork” de différentes textures: lambris et caissons pour un look néo-traditionnel, panneau perforé pour un look urbain et jeune & faux bois pour un look rustique et chaleureux. Tous les panneaux seront unifiés par une seule et même couleur pour permettre à Annie de photographier ses toiles devant différentes ambiances.

Éclairage : Pour bien peindre, il faut y voir quelque chose. La pièce manque de lumière malgré ses quatre fenêtres. Je lui ai proposé d’installer deux rails d’éclairage sur les poutres du plafond exposé. Un ajout qui sera pratique tant pour travailler que pour bien éclairer ses toiles au moment de prendre ses photos. Du côté de l’évier où Annie lave ses pinceaux, c’est plutôt cette petite suspension en ciment que je lui ai proposé.

La déco: J’ai suggéré à Annie de se créer un petit coin juste à elle avec une chaise suspendue du département saisonnier de Patrick Morin. Ce petit coin permettra à Annie de siroter une tasse de thé, de méditer ou juste de décompresser après une grosse journée de travail.

DIY : J’ai donné comme projet DIY à Annie celui de dénicher des pattes métalliques sur lesquelles elle viendra fixer une palette de peinture pleine de couleurs. Cette création deviendra une magnifique petite table d’appoint tout à fait unique.

Il ne restera plus qu’à peindre toute la pièce, incluant le plafond, en blanc pour mettre en valeur ses œuvres et ajouter de la lumière à la pièce.

J’ai beaucoup aimé pouvoir prodiguer mes conseils aux deux gagnantes à la succursale de Saint-Eustache. Avec les conseillers experts, les gagnantes ont pu trouver et visualiser les produits dont nous avons discuté. Franchement, une chance que nous avions les conseillers à nos côtés car le magasin est immense et on y trouve vraiment de tout! Mais ce qui m’a personnellement plu le plus c’est le fait que les rangées sont basses et le centre de rénovation est facile à naviguer ce qui a rendu l’expérience de magasinage encore plus agréable. Maintenant, avec leur 1 000 $ en carte-cadeau Patrick Morin, chacune des gagnantes peut faire passer du rêve à la réalité son projet de transformation d’une pièce de sa maison qui lui tient à coeur.

Ce billet est commandité mais les propos & opinions exprimés sont les miens. 

Photos: 1 | 2 | 3 | 4