Prendre le thé à l’anglaise chez Le Lièvre et La Tortue

Le Lièvre & La Tortue est un de mes endroits chouchous à Québec. Un magnifique salon de thé sur la 3ème avenue dans le quartier de Limoilou. L’endroit m’a charmé au départ par sa déco vintage. C’est ma-gni-fi-que! Vraiment. On a envie d’acheter l’intérieur au complet!

limoilou, lièvre&tortue, québec

J’ai eu la chance de rencontrer l’une des propriétaires de l’endroit, Émilie, pour en apprendre davantage sur ses trucs déco, car pas question qu’elle garde ses secrets bien longtemps encore!

Un salon de thé à l’anglaise

Tout d’abord, je lui ai demandé d’où lui est venu l’idée du salon de thé. Le Lièvre & La Tortue a ouvert en septembre 2015. Émilie aimait bien le concept du thé à l’anglaise et aucun commerçant n’offrait encore ce type d’expérience à Québec! Elle voulait un endroit chaleureux. Le quartier Limoilou est tout désigné de par son atmosphère accueillante et son esprit de communauté. Elle voulait aussi démocratiser le thé et offrir de petits encas abordables. Son inspiration? Le Cardinal à Montréal. En tout cas, on peut dire mission accomplie!

Mais une question demeure, d’où provient ce qui compose ce décor splendide?

Les astuces déco d’Émilie

Honnêtement, qui ne s’est jamais inspiré de Pinterest? Même les meilleurs designers, j’en suis certaine, sont aussi coupables! Émilie s’est donc inspirée un peu de ce réseau social avec en tête son concept de thé à l’anglaise. Comme l’endroit est super lumineux, elle a tout peinturé en blanc pour rendre le tout encore plus chaleureux et permettre de réfléchir davantage la lumière.

limoilou, quebec, qc, vintage, salon de thé, déco

Je me suis rendue compte assez rapidement qu’Émilie est une vraie de vraie amoureuse du vintage. Ses adresses préférées? Je ne peux même pas vous les nommer. Elles n’existent pas! Elle et son copain passe leur temps sur Kijiji à la recherche de ventes de fermeture et de garage.

C’est de cette façon qu’elle a meublé le Lièvre & La Tortue. Six mois pour amasser tout le nécessaire et pour bâtir l’âme de cet endroit. Ils ont rénové de A à Z. Tout a été pensé. De la porte de la salle de bain, qui provient d’un monastère, au comptoir de service qui lui, provient d’une vieille grange!

déco, vintage, québec
La porte récupérée de la salle de bain et le comptoir de service

Un monastère de sœurs sur la Côte de Beaupré fermait ses portes. De là, ils ont récupéré la table, une bibliothèque, une porte et des moulures.

Les chaises dépareillées proviennent quant à elles de différentes ventes de garage.

Le comptoir de service est une vieille poutre de grange appartenant au beau-frère.

Les pieds du comptoir proche de la fenêtre sont ceux d’une planche à repasser industrielle trouvée dans une vieille école à Beaumont.

limoilou, déco, vintage, québec
Les pieds de la planche à repasser industrielle

Et que dire du fameux divan style rococo d’un bleu royal! Une découverte dans une vente de fermeture de maison dans le quartier plus aisé de Sillery à Québec.

limoilou, déco, vintage, rococo, québec
Le magnifique divan style rococo

Toute la vaisselle provient aussi de différentes ventes de garage. Un travail de longue haleine pour dénicher tous ces trésors!

Même les fanions accrochés à  la fenêtre sont faits à partir de vieux draps trouvés par-ci par-là!

Fait surprenant pour les gens de Québec: la clôture de la terrasse est celle du Palace, fameux – feu – bar de Lebourgneuf!

Le plus étonnant dans tout ça est qu’Émilie n’a touché à pratiquement aucun meuble. Ils sont tous comme elle les a trouvé. Un peu de restauration mais rien de majeur n’a été fait sur les éléments du décor. Comme quoi, avec un peu de patience, on peut trouver le meuble qui s’agence parfaitement à son décor sans devoir le retaper au complet!

Les coups de cœur  

Pour Émilie (et moi aussi), un des coups de cœur de l’endroit est sans conteste le comptoir de service ! Vient en second rang la grande bibliothèque qui accueille de jolies tasses anglaises.

Si vous passez par là, prenez le temps de prendre un bon thé earl grey avec un cake au citron. Sinon, un thé glacé pêche et crème peut très bien désaltérer lors des journées d’été! Côté bouffe, des tiers plats à partager et un brunch sont maintenant servis!

déco, vintage, limoilou, québec
La bibliothèque préférée d’Émilie

Un bel endroit à découvrir!

Pour les suivre sur Facebook, c’est ici!

Pour les suivre sur Instagram, c’est ici!

Sophie-Rose c’est notre bricoleuse-créative de Québec. Elle vous fait découvrir ses coups de coeur de la Capitale ainsi que ses projets créatifs du macramé à la peinture en passant par la broderie et le tissage.

SaveSave


7 Astuces pour vendre un meuble pour faire un profit

Je transforme des meubles depuis des années, par passion et pour faire du profit aussi. Cette passion a commencée par nécessité, alors que j’aimais les beaux meubles et objets décoratifs mais que je n’avais pas les moyens d’acheter ceux que je voyais dans les vitrines des boutiques luxueuses. Ajoutons à cela le fait que je n’ai jamais été celle qui suivait les rangs, préférant plutôt être “l’originale” du groupe, et vous avez ici un bon combo pour débuter une passion envers la transformation de meubles. Ceci étant dit, ce n’est pas facile de faire de profit avec les meubles que l’on vend.

Voici mes astuces pour vous aider à faire pareil

  1. Achetez bien. Il vous faut trouver les perles rares ou de bonne qualité. Le meuble “cute” mais de piètre qualité ne vous fera pas faire fortune. Au mieux, une fois transformé, il sera mignon et bien peint, mais ne sera pas de meilleure qualité.
  2. Fixez-vous un maximum en fait de prix à payer. C’est le nerf de la guerre. L’émotion, l’attachement, et les coups de coeur sont tous risqués quand vient le temps d’acheter. Vous payez trop cher le meuble avant même de l’avoir transformé? Vous pouvez dire bye bye à votre profit. Posez-vous la question: combien pensez-vous que quelqu’un serait prêt à payer pour ce meuble?
  3. Les petits meubles sont une mine d’or. Moins cher à l’achat, plus rapide à transformer, et plus facile à vendre les petits meubles & accessoires faits d’objets recyclés sont une belle façon de commencer à vendre à profit.
  4. Trouvez-vous une signature. C’est ce qui va vous démarquer des autres personnes qui font la même chose.
  5. Investissez dans de bons outils, pas des gadgets. Ce sont vos outils de travail, vous les utiliserez tous les jours et leur qualité témoignera du bon travail que vous pourrez faire ensuite. Mes outils clés sont: une bonne sableuse orbitale, de bons pinceaux, de la peinture de qualité, du TSP, du décapant, des gants, et des lunettes.
  6. Faites attention à vos coûts de transformation. C’est là que votre profit peut rapidement être englouti. Utilisez ce que vous avez avant d’acheter du neuf, ne gaspillez pas, nettoyez bien vos pinceaux afin de pouvoir les réutiliser subséquemment.
  7. Vendez rapidement. Afin de faire rouler votre inventaire, il est important de vendre presque aussi rapidement que vous achetez. Vous pouvez le faire en prenant un kiosque dans un marché aux puces ou encore vendre sur les petites annonces. Si vous choisissez les petites annonces:
    1. faites de belles photos du meuble seul et, si vous pouvez, du meuble en contexte.
    2. Les gens aiment voir ce à quoi pourrait ressembler le meuble avant de l’acheter.
    3. Incluez beaucoup de détails à propos du meuble, sa composition et sa provenance.

Avec ces quelques astuces en main, vous devriez maintenant être en mesure de créer de belles pièces qui soient désirables et surtout… vendables.

photos: 1 | 2 & 3 | 4


7 astuces pour magasiner les Marchés aux Puces comme les pros

marche_aux_puces_1

J’aime chiner ce n’est pas un secret pour personne. Je le fais depuis des années et j’adore toujours autant le faire. Ceci étant dit, je n’ai pas toujours été la personne la plus à l’aise avec l’idée de négocier ou encore de fouiner. Il a fallu que je me développe des trucs pour y parvenir. Et bien aujourd’hui je vous partage mes 8 astuces les plus importantes pour fouiner les marchés aux puces comme les pros!

marche_aux_puces_2

On regarde en dessous, les beaux objets sont souvent signés.

On aime les objets “dans leur jus”, ce qui veut dire les objets qui n’ont pas encore été transformés et qui sont dans leur état d’origine. Non seulement vous risquez de les payer moins cher, mais en plus ils auront plus de valeur lors de la revente une fois que vous les aurez bien nettoyés et réparés au besoin.

On magasine tôt… les trésors partiront rapidement.

On fait le tour au moins deux fois. Non ce n’est pas un TOC mais plutôt une assurance de trouver des choses différentes la seconde fois.

On s’éduque.  Le plus vous en savez sur les antiquités, meilleur acheteur vous deviendrez.

On s’apporte les bons outils. J’apporte toujours avec moi les petits trucs suivants que je cache dans mon sac à main: mon téléphone intelligent pour faire des recherche rapides sur l’origine d’un meuble, un ruban à mesurer, un aimant pour valider les objets qui sont faits de laiton versus ceux qui sont en fer blanc, une loupe pour bien lire les inscriptions sous les meubles et une lampe de poche pour y voir quelque chose.

On fouine les bons endroits. J’ai écrit un billet sur mon blogue sur les 15 marchés aux puces à découvrir au Québec et dans l’est de l’Ontario.

En conclusion, les objets qui ont le plus de valeur dans les marchés aux puces ne sont pas ceux qui iraient vous chercher le plus gros montant si vous les revendiez, mais plutôt ceux que vous aimez vraiment.

marche_aux_puces_4

photos: 1 | 2 | 3