DIY : Plantes en papier impossible à tuer

Dans ma vie de fleuriste, on me demande souvent des conseils sur les plantes d’intérieur; quelles sont les types de plantes qui nécessitent peu d’entretien et même quelles plantes résisteraient à un environnement sans lumière naturelle, voire sans arrosage … La réponse est simple; toutes les plantes sont fragiles et vivantes, elles ont besoin d’amour, de confort et de patience. Heureusement pour ceux qui ont le pouce plus créatif que le pouce vert, j’ai préparé un DIY super fun à réaliser, tellement simple et tout à fait adapté à toutes les conditions! Pour ajouter une touche de verdure amusante à votre bureau, votre cuisine ou tout autre coin sombre du salon.

Les matériaux

Du papier aquarelle assez épais de grand format, des crayons feutres lavables à l’eau, des pinceaux, des ciseaux, de la colle chaude, un x-acto, une règle droite et du carton. Comme j’ai décidé de faire des cactus Opuntia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Opuntia) et une Sansevière (https://fr.wikipedia.org/wiki/Sansevieria), j’ai commencé par observer ces plantes avant d’essayer de les reproduire.

Pour faire des textures plus organiques, c’est le temps de se laisser aller et de faire des barbouillages comme un enfant en mélangeant les teintes de couleurs. Comme ils sont lavable à l’eau, à l’aide d’un pinceau, j’ai dilué les traits de crayons pour mélanger les couleurs.  J’ai reproduit le même motif au verso de la feuille.

J’ai ensuite découpé des formes circulaires pour monter les cactus. En faisant une légère coupe sur les deux parties du cercle, je peux les insérer les un dans les autres. Attention toutefois de ne pas s’emporter et de faire trop d’étages, le papier ne supportera pas son poids et vous aurez fabriqué un cactus mou (aussi triste que la succulente que vous avez noyé l’été dernier). On peut mettre un point de colle chaude pour solidifier les raccords. Pour la sansevière, j’ai plutôt découpé des formes longues (d’où l’utilité d’avoir un papier de grand format) que j’ai légèrement replié avec les doigts pour donner un aspect plus vivant.

Pour les pots, j’ai utilisé une retaille rectangulaire d’une boîte en carton que j’ai incisé avec un x-acto et la règle droite pour le replier et créer un cylindre, j’ai découpé un cercle que j’ai fixé à la colle chaude et recouvert d’un papier aquarelle pour imiter le terreau. J’ai fait une fente dans le «terreau» où j’ai simplement inséré la plante en papier.  J’ai ensuite recouvert le « pot » avec un papier aquarelle que j’ai décoré avec les crayons feutres!

Option encore plus rapide et facile : prendre une boîte de conserve et y ajouter un dessus en carton.

Voilà! Une plante en santé, colorée et joyeuse!

J’ai ajouté des fleurs sur les cactus (technique décrite ici) et fait une version plus élaborée avec des tiges de métal. L’imagination est la seule limite! Et la nature est si diversifiée.

Audrey est fleuriste accomplie, à son compte, depuis 2014. À tous les mois, elle vous proposera un DIY original et simple à essayer à la maison.  « J’aime travailler les fleurs en ayant une approche plus saisonnière et locale lorsque possible, en favorisant la réutilisation de matériaux seconde-main. » – Audrey St-Laurent { Nous aussi on aime ça! }


7 raisons de redécouvrir le scrapbooking

À l’ère du digital, reste-t-il encore de la place pour le bon vieux scrapbooking? Est-ce que ce hobby créatif a été remplacé par des sites tel que Shutterfly, Blurb et Heritage Maker ou si c’est encore “in” de créer des albums souvenirs de ses douces petites mains?

J’ai grandi dans la folie du scrapbooking alors qu’on collait des photos par dessus des feuilles de papier bigarré en ajoutant des petits mots écrits en lettres colorées et qu’on agrémentait les pages d’autocollants. Beaucoup des gens que je côtoie aujourd’hui me disent qu’ils ne sont pas fan du scrapbooking, invoquant le manque de temps, de talent créatif ou le besoin d’acheter beaucoup de matériel comme raisons pour ne pas en faire.

Je comprends, j’ai moi aussi pris une pause du scrapbooking après la naissance de mes enfants, mais les photos ont commencées à s’accumuler dans le disque dur de mon ordinateur ou dans des boites à chaussures et j’ai donc décidé de ressortir mes papiers de fantaisies et de me remettre à la tâche pour créer des albums souvenirs uniques qui racontent l’histoire de nos voyages et de notre famille.

Je vous donne 7 raisons pour donner une chance au Scrapbooking

  1. Vos photos méritent d’être mise en valeur dans un endroit permanent. Votre téléphone ne compte pas.
  2. Vous pouvez faire du scrapbooking avec votre propre style et dans les couleurs qui vous plaisent. Si vous êtes du style plus épuré et moderne, choisissez des papiers et des découpes qui le soient aussi. Vous n’avez pas besoin d’ajouter de fioritures si vous n’en voyez pas l’utilité.
  3. Les albums de scrapbooking racontent une histoire, car on sait tous que parfois nos souvenirs nous jouent des tours. #FakeNews 🙂
  4. Essayez le scrapbooking pour relaxer, trouver votre zénitude et oublier les tracas et le stress du quotidien. Au même titre que le coloriage.
  5. Un album de scrapbooking est un cadeau unique à offrir à un être cher pour souligner: une naissance, un anniversaire, une graduation, une retraite, un voyage. Bref, les raisons sont presque infinies d’essayer le scrapbooking.
  6. Le scrapbooking est un marqueur du temps qui passe et des grands évènements de la vie.
  7. C’est vraiment amusant!

Comment on commence le scrapbooking quand on en a jamais fait? 

Il vous faut des photos, un album, des papiers colorés et des embellissements (découpes ou autocollants), des crayons feutres ou Sharpies, de la colle et des ciseaux. Ensuite c’est une question de créativité et de temps dont vous disposez.

Créez un ordre avec vos photos afin qu’elle raconte une histoire, ensuite vous pourrez choisir les papiers et embellissements qui accompagneront chacune d’entre elles.

Découpez vos photos au besoin avant de matter la photo, ce qui signifie de la placer sur un rectangle de papier plus grand de manière à encadrer votre photo. Le papier utilisé peut être uni ou imprimé et la bordure plus ou moins large.

Ensuite c’est l’étape du “journaling”, qui consiste à commenter vos photos, à ajouter un titre, à placer du texte sur une page. Selon les photos mais aussi selon votre humeur, vous accorderez plus ou moins d’importance et d’espace au journaling.

Finalement, une fois que tous les éléments de votre page sont choisis et prêts à être fixés, placez-les sur la page en essayant différentes dispositions pour trouver la plus esthétique et surtout celle qui met le mieux en valeur vos photos  avant de les coller sur les feuilles.

source: 1 | 2 | 3 | 4 | 5


Des astuces pour ranger ses chaussures

Bien que pratique, notre collection de chaussures a vite fait de devenir envahissante et un peu hors contrôle. Ce n’est pas de notre faute, c’est plutôt qu’il faut être prête à TOUTES les éventualités & les occasions! Ainsi, il nous faut: des escarpins ouverts et fermés, en différentes couleurs, des bottillons plats et à talons, des bottes hautes, des chaussures de sport, des ballerines, des sandales… la liste est vraiment très longue.

Voici quelques astuces pour commencer à faire de l’ordre dans vos chaussures

Évitez de les mettre sur le plancher

Je sais que ça semble plus facile de les laisser sur le plancher de notre garde-robe, mais après un moment, elles deviennent difficiles à trouver, elles s’entassent les unes sur les autres et finissent par s’abimer. Si le plancher est votre seul scénario envisageable, faites au moins attention à ne pas lancer vos chaussures en “tas” et de plutôt les aligner soigneusement les unes à côté des autres. Elles vous ont coutées cher, prenez-en soin. 🙂

Les étagères de métal

La seconde option que je déconseille est celle des petites étagères ou rangement en broches de métal blanches. Vous savez, celles qu’on superposent? Ces étagères ne conviennent pas du tout aux chaussures à talons qui glissent entre les fentes.

Le ménage

OK, maintenant qu’on a éliminé les méthodes de rangement qui ne fonctionnent pas, lesquelles fonctionnent vraiment? Déjà, il faut faire un ménage. J’aime bien le faire par saison, par hauteur et/ou par fréquence d’usage. Ça veut dire que les chaussures d’hiver iront au fond du rangement, de la garde-robe ou dans un bac de rangement pendant que les chaussures estivales seront en service et vice versa. Ça veut aussi dire que les chaussures à talons sont rangées ensemble, que les bottes sont disposées sur l’étagère du bas et que les chaussures plates sont assises sagement côtes à côtes.

Une « réa-liste »

Ensuite soyez objectif sur l’étendue de votre dépendance aux chaussures. Personne ne vous juge, je serais bien vilaine de le faire puisque je me déclare une “accro de la belle pompe” moi-même!

L’organisation

Finalement, choisissez la méthode de rangement qui vous convienne: des boites transparentes pour chaque paire, des boites opaques dotées de photos devant, des étagères pleines, des cimaises. Bref, toutes les idées sont bonnes, il suffit seulement de trouver celle qui vous convienne et que vous penser que vous pourrez maintenir.

photos: 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6


Testée et approuvée: la peinture minérale Fusion!

Je suis loin d’être une pro en transformation de meubles! J’apprends encore. Par contre, je suis toujours partante pour tester de nouveaux produits et récupérer de vieux meubles. Même si parfois mes transfos se résultent en échec! Oupsi! Et oui! J’ai d’ailleurs déjà vécu un échec avec la peinture à la craie. Pourtant! Elle est vantée partout! J’avais acheté de la peinture à la craie blanche et je n’avais pas mis d’apprêt sur mon meuble. C’est d’ailleurs un élément intéressant de cette peinture: éviter l’apprêt! Mon meuble était auparavant vernis et fouillez-moi comment, la peinture a craquelé et il y avait des coulisses oranges (?). Je vous le jure. J’ai ensuite découvert la peinture minérale Fusion et je suis tombée sous le charme. Littéralement.

peinture minérale fusion, fusion, peinture, diy

Tester la peinture Fusion

Tout comme la peinture à la craie, elle est écologique, sans odeur, couvrante et elle a une couche de finition intégrée. Pas besoin d’apprêt cette fois, PROMIS! J’ai testé! Tout juste avant la période de déménagement de juillet, j’ai trouvé cette chaise dans la rue qui était à donner. Gratuit! Elle date des années 70 (1968 pour être exacte). Elle a été fabriquée à Victoriaville et je confirme que l’assise n’a jamais été changée. Je crois qu’un chat faisait ses siestes dessus à voir la quantité de poils quand je l’ai récupérée.

transfo, fusion, peinture, diy

J’ai donc décidé d’utiliser la peinture Fusion, de couleur “Charbon”. Après avoir légèrement sablé, j’ai appliqué deux couches de peinture. Il faut laisser sécher un bon 6 heures entre chaque couche. Même si c’est une couleur foncée, on ne voit pas les traces du pinceau.

transfo, diy, fusion, peinture

fusion, peinture, diy, transfo
Le résultat après seulement une couche de peinture!

J’en ai profité aussi pour changer le coussin de l’assise et son tissus plein de poils. Elle était dûe, croyez-moi! Et voici le résultat final:

transfo, peinture fusion, diy

transfo, diy, peinture fusion

Mes impressions

Il s’agit de la deuxième chaise que je trouve dans la rue et que je peins avec la peinture minérale Fusion et les deux fois, ce fut un succès! L’autre couleur testée, plus pâle, était le “gris”.

Les avantages de la peinture minérale Fusion:

  • Nul besoin d’apprêt;
  • Elle sèche rapidement et n’exige que deux couches;
  • La peinture devient très dure et est auto-nivelante;
  • Pas besoin d’appliquer de vernis (à moins que ce soit un meuble qui risque d’être en contact avec de l’eau);
  • Couleur matte;
  • Facilité d’application (testée en appartement!).

Les désavantages? Il y en a pas! J’ajouterais que la peinture devient vraiment dure, donc n’oubliez pas de bien rincer vos pinceaux immédiatement après application. Il n’y a pas moyen d’échapper à cette corvée avec la peinture Fusion.

J’ai acheté mon pot de peinture chez Juneau à Québec. Si vous êtes à l’extérieur, vous pouvez trouver d’autres points de vente sur le site de la compagnie, ici!

Est-ce que ça vous donne envie d’essayer?

 

Source: photo de la couverture, ici!


La rentrée des classes avec DeSerres

La rentrée des classes arrive à pareille date à chaque année et pourtant il semblerait qu’elle soit toujours une surprise, interrompant les parties de cache-cache, les promenades dans la nature et les jeux dans le lac. Pour préparer mes trois mousses à leur rentrée des classes, je mets en application quelques stratégies efficaces que je vous partage aujourd’hui.

Les préparer

Au registre de la préparation, nous nous y prenons au moins deux semaines d’avance avec le retour à une routine du coucher plus raisonnable que les écarts que nous leur accordons durant l’été. Je m’assure aussi que chacun ait une zone dédiée où faire ses devoirs. Qu’elle soit près de la cuisine où ma petite fille aime étudier pendant que je prépare le souper, dans la chambre de ma grande fille qui lui offre un lieu tranquille où réviser, ou encore dans mon propre bureau à la maison où j’ai installé un pupitre d’école pour mon fils qui aime bien “jouer à travailler” en faisant ses devoirs.

Les impliquer

C’est important pour moi d’impliquer mes enfants dans tout ce qui les concerne. Il n’y a pas de raison à mes yeux de les exclure d’activités qui vont directement les affecter sans qu’ils ne puissent y participer. C’est pour ça que nous faisons les achats des fournitures scolaires ensemble, que nous établissons une routine scolaire qui leur convient. Je partage ainsi avec eux le plaisir de personnaliser le contenu de leur sac à dos, ma partie préférée!

Pimper leur sac à dos

On va se le dire, bien qu’exhaustives, les listes de fournitures sont plus fonctionnelles (leur but bien sûr) que créatives (mon objectif). Après m’être renseignée auprès des enseignants s’il était permis de personnaliser les effets scolaires j’ai entrepris d’élaborer des idées en lien avec le style et la personnalité de mes 3 enfants. C’est chez DeSerres que j’ai trouvé tout ce dont j’avais besoin pour les transfos: de la colle ModPodge, des crayons à peinture Pébéo, des Sharpies en noir et blanc, des duo-tangs cartonnées de couleurs variées, des sacs à dos, trousses à crayons, papier scrapbooking, etc…

Mon plan

Ma’ila, 13 ans. Pour ma grande fille, j’ai choisi un thème tropical & plage. Sa couleur préférée est le turquoise, ce qui m’a inspiré pour dénicher tout le nécessaire pour réaliser ces quelques projets chez DeSerres:

Trousse à crayons Chic & Love transformée avec des crayons Sharpies blancs et noirs

Cadres magnétiques Instax pour le casier.

Classeurs à anneaux transformés avec des papiers à scrapbooking + des formes de découpes Toga

Duo-tangs transformés avec des crayons à peinture Pébéo en noir et blanc

Clips de métal transformées avec du Washi Tape

Madie, 8 ans. Ahhh ma Madie d’amour, si elle pouvait se transformer en licorne et vivre dans un nuage de barbe à papa, elle le ferait je pense. Une petite douceur de fillette, elle raffole de tout ce qui est rose et brillant et ce qui est ludique et amusant. Le thème a donc été très facile à choisir: licorne sucrée! En fait de ses petites transformations, je suis allée avec des essentiels comme:

Un sac à dos Jansport “pimpé » avec des écussons thermocollants.

Un étui à crayons en silicone rose transformé avec des autocollants de lettres + des pompons faits à partir de laine Yarnspirations.

Un cahier quadrillé Claire Fontaine transformé avec du papier d’emballage cactus + washi tape + ModPodge

Teddy, 7 ans. Pour mon petit bonhomme, j’ai dû me casser la tête un peu plus longuement puisque sa classe procède différemment. Les fournitures scolaires sont partagées entre tous les enfants et donc doivent être uniformes et non-transformées. Toutefois, puisqu’il a aussi le droit d’avoir des choses uniques et à son image, j’ai choisi de personnaliser ce qui lui est propre avec une thématique de constellation et d’espace.

Chez DeSerres, j’’ai trouvé un sac à dos Herschel marine que j’ai transformé avec des crayons à peinture Pébéo. À celui-ci, j’ai ajouté une étiquette personnalisée faite avec des feuilles à plastifier, du papier scrapbooking, des sharpies et du Phospho stick de Maildor.

Avec l’aide des enfants et à leur plus grand bonheur, nous avons passé quelques heures à bricoler, transformer et personnaliser tous leurs effets personnels. Certaines des transformations sont un peu imparfaites et c’est ce qui les rend absolument parfaites à mon sens. Et maintenant, ils sont tous fin prêts à débuter leur nouvelle année scolaire. Merci DeSerres!

Ce billet est commandité, mais le contenu, les créations et les opinions sont les miens.